Accès partenaire -      Résidence L'Escale

La stagnation des taux de crédit immobilier

Habituellement, les taux de crédit immobilier augmentent durant l’été. Mais la période estivale de 2017 marque une exception et les taux d’intérêt restent globalement stables par rapport au début de l’année.

Une évolution quasiment inexistante

Il existe des variations mais elle reste peu importante. Le mois d’août risque de suivre la tendance déjà vécue au mois de juillet. Les taux devraient rester les mêmes par rapport au début du mois de juillet. Les taux moyens relevés par différents courtiers devraient être proche de ceux observés avant le mois de juillet : 1,54% sur 15 ans, 1,74% sur 20 ans et 1,91% sur 25 ans.

Certaines banques augmentent leur taux d’une dizaine de pour cents mais celles-ci restent très rare. En ce qui concerne la durée des emprunts, là aussi les variations restent très faibles. En effet, les emprunts à 10 et 15 ans ont légèrement reculés depuis le début de l’été tandis que ceux sur 20 ans ont connu une petite augmentation.

Un marché au ralenti

Compte tenu de différents facteurs économiques et sociales, le secteur connaît un ralentissement certain durant cette période de l’année. On peut déjà expliquer cela de manière simple en soulignant que de nombreux ménages et banquiers sont en vacances durant cette période de l’année.

D’un point de vue économique, il faut noter que si les taux de crédit immobilier restent particulièrement attractifs et continuent d’augmenter de façon très calme, les prix de l’immobilier augmentent quant à eux de manière plus soutenus. Selon la Banque de France, lors du mois de juin il a été contracté 20,7 milliards d’euros en crédit contre 24,9 au mois de mai.

L’opportunité des rachats de crédit

Pourtant, il est encore temps de saisir les opportunités de rachat de crédit.  Avec des taux de 0,43 % de moins en août 2017 (1,56 %) par rapport à août 2016 (1,99 %), le rachat de crédit offre d’excellentes opportunités pour les investisseurs. Il est désormais possible d’emprunter 4 % de plus qu’il y a un an sur 20 ans. En d’autres termes, pour 1.000 euros par mois de remboursement,  vous pourrez emprunter aujourd’hui 206.000 euros, contre 198.000 euros en août 2016.

About the Author

Poser votre question

*

Current ye@r *